Logo

La vision

 

La vision, c’est JÉSUS – obsessivement, dangereusement, indéniablement Jésus.


ichtus tchaapLa vision est une armée de jeunes. Toi, tu vois des os ?  Moi, je vois une armée. Et ils sont libres de tout matérialisme. Ils se moquent d’un idéal limité par les horaires de bureau (entre 8h et 18h). Ils pourraient très bien manger du caviar le lundi et du pain sec le mardi. Ils ne s’en apercevraient même pas ! Ils connaissent le sens de la Matrice, les secrets de la conquête de l'Ouest. Ils sont libres comme l’air. Ils appartiennent aux nations. Ils n’ont pas besoin de passeport. Les gens écrivent leurs adresses au crayon, et ils s’étonnent de leur étrange existence. Ils sont libres et pourtant ils sont esclaves des gens qui souffrent, qui sont sales, et qui meurent.

La vision, c’est la sainteté qui fait mal aux yeux. Elle fait rire les enfants et irrite les adultes. Elle a depuis longtemps laissé tomber le jeu d’un minimum d’intégrité pour atteindre les étoiles. Elle méprise le bon et s’efforce d’atteindre le meilleur. Elle est dangereusement pure. La lumière filtre de chaque motivation secrète, de chaque conversation privée. L'amour arrache les gens de leurs tentatives de suicide et de leurs jeux sataniques. Voici une armée qui donnera sa vie pour la cause.

Un million de fois par jour, ses soldats choisissent de perdre pour être un jour récompensé par le fameux « Bien joué » des fils et filles fidèles.

autre monde possibleDe tels héros sont aussi radicaux le lundi matin que le dimanche soir. Ils n’ont pas besoin d'être célèbres. Au lieu de cela, ils sourient silencieusement vers le ciel et entendent les foules chanter encore et encore : "ALLEZ !". Et ceci est le son de la résistance, le murmure de l’Histoire en train de se faire, des fondations qui tremblent, des révolutionnaires qui rêvent encore une fois ; le mystère complote à voix basse, la conspiration respire… Ceci est le son de la résistance ! Et l’armée est disciplinée.

Des jeunes qui forcent leurs corps à se soumettre. Chaque soldat accepterait de prendre une balle à la place de son compagnon d’armes. Le tatouage sur leur dos proclame "Christ est ma vie et la mort m’est un gain". Le sacrifice alimente le feu de victoire dans leurs yeux tournés vers le ciel. Vainqueurs. Martyres. Qui peut les arrêter ? Les hormones peuvent-elles les retenir ? L’échec peut-il les vaincre ? La peur peut-elle les effrayer ou la mort les tuer ? Et cette génération prie comme un homme mourant, avec des plaintes qui vont au delà des mots, avec des cris de guerre, des larmes acides et avec une grande foule pleine de rire ! Ils attendent, montent la garde : 24 h sur 24, 7 jour 7.

Qu'importe le prix, ils donneront. Violant les règles. Secouant la médiocrité de sa confortable petite cachette. Renonçant à leurs droits et oubliant leurs précieuses petites fautes, se moquant des étiquettes, se privant de l’essentiel. Les publicités ne peuvent pas les influencer. Hollywood n’a pas d’emprise sur eux. La pression de leur entourage est incapable d’ébranler leur résolution aux fêtes nocturnes avant le premier chant du coq.

punk religieuxIls sont incroyablement cool et dangereusement attirant de l’intérieur. L’apparence ? Ils s’en fichent. Ils portent leurs vêtements comme un costume pour communiquer et faire la fête mais jamais pour se cacher. Renonceraient-ils à leur image ou à leur popularité ? Ils sacrifieraient même leur propre vie – changeraient de place avec le condamné à mort coupable comme l’Enfer. Une chaise électrique pour trône. Avec du sang et de la sueur et beaucoup de larmes, avec des nuits blanches et des jours stériles, ils prient comme si tout dépend de Dieu et vivent comme si tout dépend d’eux-mêmes.

Leur ADN choisit Jésus. (Il expire et ils inspirent.) Leur subconscient chante. Ils ont eu une transfusion sanguine avec Jésus. Leurs paroles font hurler les démons dans les centres commerciaux. Ne les entendez-vous donc pas arriver ? Elle annonce les déjantés ! Elle appelle les perdants et les mecs bizarres.  Voila qu’arrivent les effrayés et les oubliés avec du feu dans leurs yeux.  Ils marchent fièrement et les arbres applaudissent, les gratte-ciels saluent, les montagnes sont écrasées par ces enfants d’une autre dimension. Leurs prières appellent les meutes des cieux et invoquent le rêve ancien d’Eden.

Et cette vision va t être. Cela arrivera ; cela viendra facilement ; cela viendra bientôt. Comment le sais-je ? Parce que cela est le désir de la création même, le cri de l’Esprit, le propre rêve de Dieu. Mon demain est son aujourd’hui. Mon espoir éloigné est son 3-D. Et ma pauvre prière, chuchotée, sans foi appelle un AMEN retentissant, étourdissant qui secoue les os, venu d’une multitude d’anges, de héros de la foi, de Christ lui-même.  Et il est le rêveur originel, le vainqueur ultime.

C’est garanti !

 

Texte traduit de Pete Greig, lien :  http://www.24-7prayer.com/about/story